Je crois que j’aurais du remercier ma mère pour sa belle écriture à la plume qu’elle a prêtée à Simone. J’aurais été bien incapable d’écrire aussi bien. On était exigeant à l’époque sur la qualité de l’écriture.

p69